Dans cette troisième étape, qui amenait les coureurs à Saint-Pourcain-sur-Sioule (179 kilomètres), nous avons assisté à une nouvelle échappée au long cours.

Composée par l’infatigable Thomas Voeckler (Europcar), escorté cette fois-ci par  Philippe Gilbert (BMC) et Florian Vachon (Bretagne Séché). Ils sont repris à une dizaine de kilomètres de l’arrivée.

Peu après, nouvelle attaque; sortent du peloton Paolo Tiralongo (Astana), Jan Bakelants (AG2R) emmenant son équipier Romain Bardet qui a des fourmis dans les jambes. Espérons qu’il les aura encore demain.

Ils maintiennent pendant quelques kilomètres un écart avec le peloton qui n’excédera pas 20 secondes, les  équipes de sprinteurs s’employant déjà à la préparation du sprint.

Ce sprint, très bien emmené par l’équipe Orica GreenEdge, voit la victoire du jeune Australien Michael Matthews devant les deux italiens Davide Cimolai (Lampre Merida) et Jacomo Nizzolo (Trek Factory Racing). Alexander Kristoff termine quatrième et cède son maillot vert au vainqueur du jour.

Quant à nos sprinteurs français, Nacer Bouhanni, Bryan Coquard et Arnaud Démare, ils prennent respectivement les huitième, neuvième et dixième places.

Michael Matthews ne se contente pas d’endosser le maillot vert; il endosse le maillot jaune détrônant Michal Kwiatkowski. Il est fort à parier qu’il ne gardera pas longtemps ce maillot car l’étape de demain, plus qu’accidentée, n’est plus pour les sprinteurs.

La bataille entre les grimpeurs va donc commencer demain dans cette étape de 204 kilomètres qui amènera les coureurs à la Croix de Chambouret, là où va se jouer l’arrivée au sommet d’une ascension de dix kilomètres à 6.7 % de moyenne; nul doute que les muscles vont surchauffer !

Les résultats