Comme nous l’annoncions hier, les sprinters du peloton sont passés à la trappe dans cette belle étape avec arrivée au sommet à Croix de Chaubouret , au terme d’une ascension de dix kilomètres. Pour attaquer cette montée, un bon groupe de coureurs avec la présence de tous les favoris.

Comme souvent, l’écrémage va se faire au fil des kilomètres pour ne retrouver à 4 kms du sommet qu’un groupe plus restreint comptant tous les favoris, à l’exception de notre jeune espoir français Warren Barguil tombé lourdement au début de l’ascension. Il a eu beaucoup de mal à se relever , la civière était prête mais finalement il a fait preuve de beaucoup de courage en remontant sur le vélo qu’il a dû attendre car il n’en avait plus!  Il termine l’étape à 21’58 du vainqueur.

Nous saluons son courage comme celui de tous les concurrents , victimes de chutes ou de défaillances. Le cyclisme est un sport très difficile qui mérite vraiment notre considération.

La course continue et quatre coureurs du team Sky se portent à l’avant pour, comme à leur habitude, grimper à un train trés élevé, afin de dissuader les adversaires d’attaquer.

Finalement, ce sont Richie Porte et son équipier Thomas Geraint  qui placent l’accélération décisive et s’imposent dans cet ordre. Ils précèdent sur la ligne de 8 secondes le champion du monde Michal Kwiatkowski et Jakob Fuglsang ,  de 17 secondes Tejay Van Garderen ,et de 24 secondes un petit groupe de cinq coureurs dont le français Tony Gallopin qui signe là une trés belle performance Romain Bardet, très attendu, termine onzième à trente secondes.

Pour une petite seconde, le champion du monde Michal Kwiatkowski récupère le maillot jaune de leader qu’il avait perdu hier. Mais il a du souci à se faire; la course est loin d’être terminée et les écarts sont faibles.Richie Porte , qui avait gagné Paris-Nice en 2013, est à l’affût et il n’est pas le seul.

Les résultats