Alors que les principales difficultés du parcours sont situées dans les 70 premiers kilomètres avec le Roderberg à gravir trois fois, le reste des 135 km que compte l’épreuve est principalement plat et semble propice à une arrivée en sprint massif.

Avec l’expérience de l’édition précédente où Anna van der Breggen avait faussé compagnie au peloton pour s’imposer en solitaire, on pouvait légitimement penser que les sprinteuses auraient retenu la leçon, notamment Jolien D’Hoore qui avait terminé deuxième.

Et pourtant, à environ 45 kilomètres de l’arrivée, l’ancienne championne de France sur route lance une attaque et s’échappe en solitaire, rejoignant la ligne d’arrivée à Boezinge avec plus de 30 secondes d’avance sur le premier groupe.

Les équipes de sprinteuses ont beau se rejeter la faute de ne pas avoir suffisamment mené la poursuite, il n’en reste pas moins qu’Elise Delzenne (Velocio SRAM) s’impose devant un sacré plateau : Jolien D’Hoore (Wiggle Honda) règle le peloton pour une nouvelle seconde place, Tiffany Cromwell permet à Velocio SRAM d’avoir deux coureuses sur le podium, Kirsten Wild (Hitec) fait 4 et Elena Cecchini (Lotto Soudal) termine à la cinquième place.

Les résultats: