Ah, les courses de vélo ! Celles-ci ont déjà repris depuis plus d’un mois et demi maintenant. Une deuxième rentrée des classes pour Valentin, qui après avoir découvert l’université en septembre dernier, découvrait en février les routes des courses élites. Retour sur ces premières courses, ses impressions et le programme de ses futurs semaines.

Les premiers de coups de pédale ont été donné dans le sud de la France sur l’Essor Basque. Première course de l’année pour de nombreux coureurs, celle-ci a permis à Valentin de découvrir l’envers du décor. « Il ne faisait pas très beau au départ » se souvient le principal intéressé. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de prendre la bonne échappée et de finir 16ème de l’épreuve : « C’était une course dur, car il faillait se remettre dedans. Être à l’avant m’a permis de prendre confiance moi ». 

  

Essor Basque puis Plages Vendéennes, de très belles courses en guise de découverte (© Maitane Froger & Maelys Relet)

La saison est lancée, il est maintenant temps de découvrir une des mythiques épreuves des courses amateurs : les Plages Vendéennes. Sur 6 étapes, Valentin en a participé à 3. A l’occasion de la 2ème étape, Valentin a pu découvrir un tout nouvel exercice : la bordure. Pour lui, cet exercice n’est pas si compliqué que cela car « Si tu es au bon endroit, au bon moment, dans les roues, ça va. Normalement tu ne pètes pas. Au contraire, si tu es derrière, c’est déjà un peu plus compliqué ».

J’avais la victoire dans les jambes.

Valentin Ferron

Au final de l’étape, Valentin est dans la bonne échappée, et prend la 2ème place de l’épreuve, un joli coup de maitre après seulement 2 courses dans les jambes : « J’étais content, mais après il y avait quand même une petite pointe de déception car on court pour la gagne ». Concernant la jouabilité de la victoire, Valentin répond que : « Oui la victoire était jouable. Si j’avais attaqué à la place du grec,…  J’avais la victoire dans les jambes ».

  

Manche Atlantique, avec la victoire de son coéquipier (Mathieu Burgaudeau) lui aussi en espoir 1  (© Camille Nicol & Olivia Nieto)

Circuit de la Vallée de la Loire, Manche Atlantique,… les courses se succèdent pour Valentin ! Et pour le moment, le passage entre la catégorie juniors et espoirs n’a pas à l’air de le perturber. A la question : y a-t-il une grande marche entre ces 2 catégories, Valentin répond :« Franchement, oui il y a une marche mais après je ne l’ai trouvé si grande que ça. Après je ne suis qu’au début de la saison. Pour le moment, ça va. Je pense que je me suis bien adapté ».

  

Triplé de Vendée U sur la Suisse Vendéenne (© Bénédicte Front)

Suisse Vendéenne et Nantes-Segré sont les deux dernières courses auquel Valentin a participé le weekend dernier. Deux jours, 2 courses totalement différentes. Samedi, il prend la bonne échappée : « A Chantonnay, on a décidé de s’échapper. On c’est retrouvé à 9 : 3 Vendée U, des Creuse Oxygène, un Nantais, un de La Roche-sur-Yon,… Le but était de les éliminer. A la fin, on s’est retrouvé tous les 3 ». La suite, on la connaît tous : c’est un beau triplé des blanc et rouge qui arrive sur la ligne d’arrivée, une belle victoire collective. « C’était un bon moment à vivre » souligne Valentin.

Le lendemain, la suite est un peu moins joyeuse. En effet, Valentin chute et quitte la course sur abandon. Rien de grave, juste quelques égratignures. L’apprentissage comme on dit ! Prochain rendez vous : lundi en Normandie.

Résultats :

  • Essor Basque – Etape 1 (04/02) : 16ème
  • Plages Vendéennes – Etape 1 (11/02): 83ème
  • Plages Vendéennes – Etape 2 (12/02): 2ème
  • Plages Vendéennes – Etape 4  (16/02): 109ème
  • Circuit de la Vallée de la Loire (26/02): 38ème
  • Manche Atlantique (05/03) : 7ème
  • Suisse Vendéenne (11/03) : 3ème (Triplé de Vendée U)
  • Nantes – Segré (12/03) : Abandon sur chute

Prochaine course : Tour de Normandie (du 20 au 26 Mars 2017)