La dernière étape du Giro autour de Torre del Greco était l’ultime opportunité pour Elisa Longo Borghini et Annemiek van Vleuten de déloger Anna van der Breggen, solide maillot rose depuis la 2e étape.

Aude Biannic (FDJ Futuroscope) et Kirsten Wild (Cylance) sont les premières à se mettre en évidence. Le duo franco-néerlandais comptera jusqu’à 50 secondes d’avance sur le peloton avant de se faire reprendre. Puis, c’est un groupe de huit coureuses composé de Chloe Hosking (Alé Cipollini), Silvia Valsecchi (Bepink), Alexis Ryan (Canyon SRAM), Lotta Lepistö (Cervélo-Bigla), Malgorzata Jasinska (Cylance), Eugénie Duval (FDJ Futuroscope), Coryn Rivera (Sunweb) et Anna Plichta (WM3) qui décida de prendre la poudre d’escampette. Ensemble, les femmes de tête prirent, jusqu’à 2 minutes d’avance sur le peloton, mais se feront reprendre au pied de l’ultime ascension de ce 28e Giro : le Monumento Vesuvio.

Dans cette montée, on retrouve les mieux classées au général : Anna van der Breggen & Megan Guarnier (Boels-Dolmans), Elisa Longo Borghini (Wiggle High5), Annemiek van Vleuten & Amanda Spratt (Orica Scott) et Kasia Niewiadoma (WM3). Ce groupe de 6 ne sera pas repris dans la descente. Au sprint, la victoire revient à Megan Guarnier, la vainqueur sortante du Giro qui cède donc son dû à celle qu’elle avait dépossédé du maillot rose l’année dernière, comme un symbole…

Au niveau des autres classements distinctifs : Annemiek van Vleuten s’adjuge les classements par points et de la montagne,  Cecilie Uttrup Ludwig (Cervélo-Bigla) confirme sa belle saison, et la bonne forme du cyclisme danois, en remportant le maillot de meilleure jeune (réservé au moins de 23 ans). Enfin, Elisa Longo Borghini s’adjuge le maillot  bleu de meilleure italienne au classement général.

09/07/2017 – Giro d’Italia Internazionale Femminile (2.WWT) Stage 10 – Torre del Greco › Torre del Greco (124k)

Go to full results

La 28e édition du Giro en chiffres

1 : C’est la première fois dans l’histoire du cyclisme qu’un coureur des Pays-Bas remporte le Giro aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

2 : Comme le nombre de victoires de la Néerlandaise sur l’épreuve italienne, c’est autant que Joane Somarriba (1999-2000) et Edita Pucinskaite (2006-2007).

4 : Anna van der Breggen a terminé sur le podium des 4 dernières éditions. Seule Fabiana Luperini avait fait pareille performance lors de ses 4 victoires entre 1995 et 1998.

5 : Comme le nombre de victoires néerlandaises sur l’épreuve. Hormis l’Italie, aucun pays n’a fait mieux.

14 : En tenant compte de la précédente édition, la Boels-Dolmans est sur une série de 14 jours consécutifs passés en rose.