Ce dimanche, avait lieu le Championnat du Monde du contre la montre par équipe, qui depuis son instauration en 2012 a toujours vu la structure Canyon SRAM se parer d’or ou d’arc-en-ciel.

C’est au nombre de 8 équipes que se déroulait cette 5ème édition de l’exercice chronométrée des Mondiaux. En effet, certaines formations ayant fait l’impasse sur l’épreuve. Ce sont donc les collectifs de la BePink, BTC City Ljubljana, Boels – Dolmans, Canyon SRAM, Cervélo Bigla, Hitec Products,  Rabo-Liv et Twenty 16 qui sont présentes à Doha.

Dès le premier pointage intermédiaire, un premier constat ressort, si la Canyon SRAM est en tête avec 9 secondes d’avances sur sa dauphine Boels – Dolmans, c’est la formation néerlandaise qui, visuellement, dégage la meilleure impression, comme si les coéquipières de Lizzie Deignan étaient en mission pour aller décrocher ce titre qui lui a manqué pour 6 secondes l’an dernier.

Cette impression va être confirmée au fil du parcours, la machine Boels – Dolmans, composée de Chantal Blaak, Karol-ann Canuel, Elizabeth Deignan, Christine Majeurs, Evelyn Stevens et Ellen van Dijk, est parfaitement huilée et aucun grain de sable ne semble venir l’enrayer. Rapidement, la formation néerlandaise refait son retard et l’accentue sur une formation Canyon SRAM, rapidement amputée de leur rouleuse allemande Mieke Kröger.

Finalement, la Boels – Dolmans met fin au règne de la Canyon SRAM qu’elle relègue à 48 secondes. Longtemps en concurrence avec la Rabo-Liv pour le podium, la Cervélo Bigla confirme son excellent Open de Vargarda en complétant le podium, terminant à moins de 2 minutes des nouvelles championnes du Monde.

<h1>Chaleur meurtrière</h1>

Il s’est passé des choses lors de ce contre la montre par équipe. A première vue cette phrase semble prêter à sourire tant cela semble utopique et pourtant… Cela a commencé par cette coureuse de la formation Twenty 16, alors quatrième et dernière coureuse de son équipe (la 5ème venait d’être distancée), prise de vomissement dans les 300 derniers mètres de l’épreuve.

Puis, par Anouska Koster, dans un état second lors de la dernière partie du contre la montre. En manque de lucidité, la championne des Pays-Bas a violemment chuté dans un rond point. Prise de panique, la Néerlandaise a connu toutes les peines du monde à remonter sur son vélo tant elle était traumatisée par sa chute. Courageusement, elle parviendra à terminer l’épreuve.