fleche-wallonne1(Photo : wallonie.be)

Après l’Amstel Gold Race, voici la Flèche wallonne, la plus courte des trois Ardennaises (205 kilomètres) et aussi l’une des moins facile à prédire malgré le peu de scénarii possibles. Car ici, il est plus délicat d’anticiper comme l’a fait Roman Kreuziger dimanche dernier.

Cela se jouera sans doute au Mur

PROFIL_flechewalloneUn profil dont l’arrivée devrait comme à l’accoutumée tenir ses promesses

 Il ne faut pas se leurrer, cette classique se joue généralement à Huy lors de cette montée mondialement reconnue. La faute à quoi ? Le parcours ne présente pas de difficultés à même de creuser des écarts significatifs entre les principaux leaders avant le dernier kilomètre – et ce malgré trois bosses assez sévères dans les 15 derniers kilomètres.. Car oui, cela se joue généralement au le fameux mur qu’il faudra gravir trois fois. C’est vrai que cette montée de 1,3 km à 9.3% de moyenne a de quoi calmer les velléités, quitte à cadenasser un peu la course pour arriver groupés à Huy.

Et bonne nouvelle pour les adeptes de cette classique du cyclisme, les organisateurs et les autorités de Huy ont décidé de consort de prolonger le contrat les liant. On aura donc le plaisir de conserver l’arrivée de la Flèche au Mur de Huy pour six éditions supplémentaires. Par contre, la ville de Charleroi a perdu le départ de l’épreuve. C’est un grand bouleversement car cela  faisait quinze ans que la course démarrait du stade de Charleroi. Cette année,  c’est de Binche que s’élancera cette édition de la classique.

Côtés favoris

 Il est généralement assez délicat de prédire le vainqueur en haut de Huy et d’autant plus cette année. De bons grimpeurs et puncheurs seront présents à Huy comme Joaquin Rodriguez (vainqueur l’an passé) qui est tombé dimanche, Philippe Gilbert (vainqueur il y a deux ans) très à son aise dans le Cauberg ou encore Alejandro Valverde. Une inconnue, Sagan qui est passé complètement à côté de son Amstel alors qu’il était désigné comme l’un des favoris.  On verra s’il s’est remis de ses crampes. Autant on aurait pu parier sur Joaquin Rodriguez mais sa condition est un mystère après sa chute de dimanche dernier. Quant à Philippe Gilbert, il l’a toujours dit « Le Mur de Huy est trop dur pour moi ». Bon cela ne l’avait pas empêché de remporter la Flèche en 2011 lors de sa campagne ardennaise restée dans toutes les mémoires.

Citons aussi Albasini, Porte, Heano et Uran, Schleck, Hesjedal, Daniel Martin, Contador, Kreuziger, Ingliskiy, Gasparotto, Cunego, Vanendert, … . Autant dire, qu’il y aura du beau monde.

Les 10 derniers vainqueurs en haut du Mur:

2003: Igor Astarloa
2004: Davide Rebellin
2005: Danilo Di Luca
2006: Alejandro Valverde
2007: Davide Rebellin
2008: Kim Kirchen
2009: Davide Rebellin
2010: Cadel Evans
2011: Philippe Gilbert
2012: Joaquin Rodriguez