La 7ème étape du Giro entre Isernia et Baronissi proposait un parcours long de 142 kilomètres à l’avantage des baroudeuses. Toutefois, le profil escarpé de l’étape pourrait également piéger certaines des favorites à la victoire finale.

Après une première offensive de Sheyla Gutierrez (Cylance) et Nicole Nesti (Aromitalia), qui n’aura pas fait long feu, c’est un groupe d’une dizaine d’unités qui va animer l’étape du jour. Celui-ci est constitué de Soraya Paladin (Alé Cipollini), Eugenia Bujak (BTC City Ljubljana), Alexis Ryan & Elena Cecchini (Canyon SRAM), Sabrina Stultiens (Sunweb), Alison Jackson (Bepink), Lauren Kitchen (WM3), Tatiana Guderzo (Lensworld), Carmela Cipriani (Conceria), Clara Koppenburg (Cervélo-Bigla) et, à nouveau, Sheyla Gutierrez & Rossella Ratto (Cylance). Ce mini-peloton de tête collabore bien et leur avance sur le peloton grimpe jusqu’à 2 minutes et 30 secondes. Du côté des Boels-Dolmans, Wiggle High5 ou Orica Scott, aucune coureuse n’est à l’avant, on préfère protéger les leaders.

Tout au long de l’étape, le peloton gérera l’échappée et tentera même de revenir dans le final. Mais le groupe de tête parvient à résister, la victoire reviendra à l’une des 12 femmes à l’avant de la course. Au sprint, Sheyla Gutierrez l’emporte. La championne d’Espagne devance Soraya Paladin et Eugenia Bujak. Le classement général reste, quant à lui, inchangé. Il fallait remonter à 2006 pour retrouver les traces d’une victoire espagnole sur le Giro, il s’agissait de Marta Vilajosana qui s’était imposée lors de la 4ème étape.

06/07/2017 – Giro d’Italia Internazionale Femminile (2.WWT) Stage 7 – Isernia › Baronissi (141.98k)

Go to full results