Quelle étape et quelle victoire pour Romain Bardet ! Le coureur de l’équipe AG2R s’est imposé à Saint-Jean-de-Maurienne au terme de cette 18e étape du Tour de France. Il s’agit de la seconde victoire française sur cette édition 2015. Bardet réalise une étape pleine, puisqu’il est revenu dans le top 10 du général et qu’il s’est hissé en tête du classement du meilleur grimpeur à égalité avec Joaquim Rodriguez. Froome a été attaqué, mais conserve son maillot jaune.

29 hommes devant

La course n’a pas tardé à se décanter. C’est Pierre Rolland qui porte la première attaque. Pas de doute, les Alpes, c’est son terrain. Il est rejoint en plusieurs temps. Au kilomètre 12, ils sont finalement 29, avec Bardet, Riblon (AG2R), Pinot (FDJ), Gautier, Sicard, Voeckler, Rolland (Europcar), Rodriguez (Katusha), Fuglsang (Astana), Bakelants (AG2R), Kreuziger, Rogers (Tinkoff), Anacona (Movistar), Caruso, Dennis (BMC), De Gendt (Lotto-Soudal), Preidler (Giant), Matthews, Simon Yates (Orica), Arredondo, Jungels (Trek), Plaza Molina (Lampre), Talansky, Martin (Cannondale), Clement (IAM), Barta (Bora) et Pauwels (MTN-Qhubeka). Leur avance culmine à cinq minutes, car les Giant et les Trek roulent pour limiter l’écart afin de ne pas perdre la 10e place de Barguil et la 9e place de Mollema. Devant, l’enchaînement des difficultés profite à Purito, qui parvient à dépasser Froome au classement du meilleur grimpeur. L’écart tourne autour des trois minutes, ce qui ne semble pas suffisant pour que les échappés se jouent la gagne.

Le Glandon, rampe de lancement

Alors que le peloton est emmené par John Degenkolb pour maintenir l’écart, le Col du Glandon, hors-catégorie et ses 21,7 kilomètres d’ascension se présente aux coureurs. Le groupe de tête explose, il ne reste plus qu’une dizaine d’unités à l’avant de la course. De Gendt, à l’offensive avant le col est lâché, tout comme Voeckler ou encore Plaza Molina, le vainqueur de Gap. Derrière le groupe maillot jaune se limite à une vingtaine de coureurs. Ce groupe est emmené par les SKY désormais. Barguil porte une attaque, suivi par Frank et Gesink. C’est ensuite au tour de Contador de placer une accélération. Personne ne bouge, il revient sur le groupe Barguil, qui compte jusqu’à une minute d’avance. Devant, Pinot est lâché. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour le coureur de la FDJ. Alors que le sommet est en vue, Rolland attaque. Il est suivi par Bardet et Fuglsang. Anacona revient. Fuglsang qui se décale accroche une moto et chute sans gravité. Bardet continue son effort, seul Anacona le suit. Le Français passe en tête au Glandon. Dans le groupe maillot jaune, Valverde attaque, immédiatement, Froome réagit. Cette accélération provoque la réduction de l’écart avec le groupe Contador, et Valverde et Mollema lâchent quelques mètres. Le quatuor est repris dans la descente. Nibali à son tour attaque, et c’est lui qui imprime le rythme dans la descente.

Duel franco-français pour la victoire

La descente du Glandon est difficile, et Bardet lâche Anacona, et accroît son avance. Avec une trentaine de secondes avant les Lacets de Montvernier, le coureur d’AG2R peut penser à la victoire, mais derrière, Cyril Gautier emmène le groupe de chasse pour son leader Pierre Rolland. Avec eux, il y a Anacona et Jungels. L’écart tourne autour des quarante secondes. Personne n’est en mesure de revenir sur Bardet dans cette dernière montée. Le Français file vers la victoire. Rolland tente de sortir au sommet, mais il est trop tard pour revenir sur le coureur auvergnat. Bardet en passant en tête lors de la dernière difficulté remonte au niveau de Rodriguez au classement du maillot à pois. Les deux sont à égalité, mais c’est l’Espagnol qui occupe la première place du classement. Chez les favoris, Majka emmène pour Contador, qui porte une nouvelle attaque. Cette fois, il y a une réaction. Quintana à son tour accélère, alors que Froome semble moins bien. C’est Geraint Thomas qui ramène le groupe maillot jaune. Barguil lâche, mais il revient dans la descente pour prendre la dixième place de l’étape. Bardet peut savourer, il conserve 33 secondes sur Pierre Rolland. Doublé français à Saint-Jean-de-Maurienne. Cyril Gautier prend la septième place. Avec sa victoire, Bardet prend la dixième place du général. Il termine avec trois minutes et deux secondes d’avance sur Barguil qui a réglé le groupe maillot jaune. Anacona est troisième, devant Jungels et Fuglsang. Mollema a perdu quelques secondes mais garde sa neuvième place. Pas d’autre changement au général. Il ne reste désormais plus que trois étapes, dont deux dans les Alpes, et pas les plus faciles, avec l’arrivée à la Toussuire ce vendredi, et quatre ascensions : le Col du Chaussy d’entrée de jeu (1re catégorie), le Col de la Croix de Fer (hors catégorie), le Col du Mollard (2e catégorie) et la montée finale vers la Toussuire (1re catégorie), soit 60 points pour le classement du meilleur grimpeur. Puis samedi, le coureurs arriveront à l’Alpe d’Huez avant de terminer le Tour sur les Champs-Élysées le lendemain. Le plus dur est encore à venir.

Les classements