À 19 ans, Jade Wiel s’est imposée, samedi 29 juin, à la Haye-Fouassière (Loire-Atlantique). Elle remporte le premier maillot de championne de France de sa carrière. Elle l’a emporté devant sa copéquipière à la FDJ, Victorie Guilman et Aude Biannic (Movistar), la tenante du titre.

Le cyclisme est le sport individuel le plus collectif. Cela s’est encore vérifié, samedi 29 juin, lorsque la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a joué en équipe. Plaçant des coureuses dans les échappées, et levant les bras à l’arrivée. Peu importe qui gagnait, l’objectif était clair et net, qu’une coureure de l’équipe prenne le maillot tricolore. Mission accomplie, avec le succès de Jade Wiel, 19 ans, présente depuis janvier dans l’effectif.

Sous un soleil de plomb, c’est la FDJ, déjà, qui lance les hostilités. Marie Le Net (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) fausse compagnie au peloton. Le coup du jour se fait avec elle, et trois autres coureures. Margot Grosjean (VC Morteau Montbenoit), Noémie Abgrall (Charente-Maritime) et Lena Gerault (Auvergne Rhône-Alpes) comptent un peu moins de deux minutes d’avance. Mais les forces ne sont pas les mêmes pour toutes, et Margot Grosjean dans la côte de Château-Thébaud, puis Noémie Abgrall dans le mur de Saint-Fiacre lâchent prise.

Biannic et Cordon-Ragot avaient les jambes

La bagarre commence dans la deuxième partie de la course, à quelque 50 kilomètres de l’arrivée. Valentine Fortin (VC Saint-Julien-en-Genevois) place une banderille, immédiatement suivie par Jade Wiel (FDJ) qui, plus forte, la contre, et parvient à boucher en une dizaine de bornes l’écart qui séparait le duo de tête du peloton. Les offensives s’accumulent, et Pauline Ferrand-Prévot (Canyon – Sram Racing) lance une accélération, sans succès. La FDJ veillant au grain.

Les réactions après la course

À l’avant de la course, Gerault lâche à son tour, laissant les deux coureuses de la FDJ seules, à 35 km du but. L’écart monte jusqu’à 2 minutes et 40 secondes d’avance en leur faveur. C’est à ce moment qu’un large groupe se détache dans le mur de Saint-Fiacre. Dans le coup, Audrey Cordon-Ragot (Trek – Segafredo), Pauline Ferrand-Prévot, Juliette Labous (Team Sunweb) ou encore le tandem de chez Movistar : Roxane Fournier et Aude Biannic, la tenante du titre. Cette dernier part alors en chasse, avec dans sa roue une autre membre de la FDJ, Victorie Guilman. Avant le dernier tour, l’écart est sous la minute. L’autre groupe pointe à près d’une minute trente.

Un dernier tour de feu

La situation se décante totalement dans l’ultime boucle. L’écart fond, sous une température très élevée. Le duo Biannic – Guilman revient fortement. Derrière, Audrey Cordon-Ragot parvient à se défaire de ses partenaires, et revient, elle aussi très fort. À 5 kilomètres, la jonction s’opère entre le duo de la FDJ, et le duo Biannic – Guilman. Cordon-Ragot pointe à une quinzaine de secondes derrière. Elle ne parvient pas à boucher l’écart. Un trio se jouera le titre, puisque Marie Le Net, échappée de la première heure, a lâché prise.

Face à deux FDJ, Biannic tente de partir seule, mais ni Guilman ni Wiel ne la laissent prendre le moindre mètre d’avance. Sous la flamme rouge, la coureure de la Movistar semble la plus forte, et essaie de décrocher une nouvelle fois ses partenaires, mais c’est un nouvel échec. La coureure de Movistar lance alors son sprint de rien, mais elle se rassoit rapidement. Elle ne peut que regarder Jade Wiel lui passer devant, et lui ravir le titre qui était, jusqu’alors, le sien. À 19 ans, Jade Wiel remporte son premier titre de championne de France. Guilman permet à la FDJ de faire le doublé. Le Net prend la quatrième place, devant Cordon-Ragot, qui, après sa deuxième place sur le chrono, avait promis de dynamiter la course. Seule elle n’a pas pu renverser la vapeur. Samedi, c’est le collectif, et la jeunesse qui ont triomphé.