La 7ème étape du Tour, entre Livarot et Fougère, a été marquée par l’absence de maillot jaune au sein du peloton. Hé oui, suite à l’abandon malheureux de Tony Martin, c’est un geste fort que celui du leader de la Sky. À noter que la dernière étape sans maillot jaune datait de 2007, sur l’étape entre Pau et Castelsarasin, Alberto Contador ne l’avait pas enfilé au lendemain du retrait de Rasmussen. Bref, revenons à nos moutons avec la victoire d’étape qui se joue au sprint après 190 kilomètres de course. C’est le coureur d’Etixx Quick Step, Mark Cavendish qui l’emporte. Mark n’est pas cuit, loin de là !

Cinq échappés dont un de pois

Comme d’habitude, chaque étape du Tour débute par un défilé des coureurs dans la ville avant que le départ réel ne soit donné. Aujourd’hui, deux coureurs chutent dans ce défilé et pas des moindres puisqu’il s’agit de Contador et Gesink, on nous glisse dans l’oreillette qu’ils étaient en train de chercher le maillot jaune dans le pack en vain lorsqu’ils se sont retrouvés au sol. Heureusement, aucune blessure a signaler, le départ réel peut être donné. De suite, l’échappée du jour se forme et 5 hommes se retrouvent en tête. Le maillot à pois, Teklehaimanot, est accompagné de Feillu, Delaplace, Mate Mardones et Durasek. Ils prennent très vite de l’avance, jusqu’à plus de 3 minutes. Le seul point de la montagne est remporté par le maillot à pois, qui conforte ainsi son avance. Puis ensuite, c’est au tour du sprint intermédiaire joué entre les échappés puis le peloton. L’écart des hommes de tête diminue au fur et à mesure (ou à l’usure ?) des kilomètres car Lotto Soudal et Etixx Quick Step sont soudés en tête de peloton. L’écart passe sous la barre de la minute à moins de 50 kilomètres de la fin. Le premier rattrapé est Teklehaimanot à 30 kilomètres du but. Durasek et Feillu sont rattrapés ensuite, suivis quelques kilomètres après par Delaplace et Mate Mardones. Nous sommes alors à 10 kilomètres de la ligne d’arrivée.

Cavendish le plus rapide !

La Sky décide alors de prendre les choses en main. Les kilomètres défilent et l’arrivée se rapproche inlassablement. Les équipes se mettent à placer leur sprinter. La flamme rouge est consumée, les sprinteurs sont lancés. Le plus rapide aujourd’hui est Mark Cavendish ! Quel soulagement pour celui qui se disait très anxieux lors des premières étapes. Greipel et Sagan complètent ce podium de costauds. Mark Cavendish remporte ainsi sa 26ème étape sur la Grande Boucle. Vous n’êtes pas sans savoir que Bernard Hinault en dispose de 28 tandis que le Cannibale tient la pole position avec 34 victoires. Il est possible de penser que du haut de ses 30 printemps, le Man of Man devrait encore en glisser quelques-unes dans son escarcelle ! Cette victoire va à coup sûr remonter le moral de son équipe et également celle de son coéquipier Tony Martin, tellement malheureux de ne pas reprendre la route du Tour…

Demain, le Tour aura de nouveau un maillot jaune au départ de Rennes : Christopher Froome. Il essayera alors de le conserver le plus longtemps possible.

Côté classements